Démission collective des chefs de service hospitaliers, un « acte ultime » pour dénoncer le manque de moyens

Près de 1200 médecins hospitaliers dont 600 chefs de service ont annoncé leur démission administrative ce mardi 14 janvier. Tant que le gouvernement n'apportera pas de réponse forte à la crise des hôpitaux publics, ils ne participeront plus aux réunions, ne rempliront plus les plannings, n'encadreront plus les médecins et n'assureront plus le lien avec les familles ni avec l'administration...

Continuer la lecture

Nous assistons à la mort de l’hôpital public

Infirmières, médecins, urgentistes, aides-soignantes : tous dénoncent l’état dramatique dans lequel se trouve le système de santé public. Les économies budgétaires et la gestion "managériale" génèrent des conditions de travail intenables qui se répercutent finalement sur les patients. Selon le personnel hospitalier, ce processus n’a qu’une issue possible : la privatisation. 

Continuer la lecture
  • 1
  • 2
Fermer